Gérer son restaurant : les bonnes pratiques à appliquer

La gestion quotidienne d’un commerce, y compris un restaurant, est en jeu colossal. De nombreux facteurs entrent en ligne de compte, et cette gestion intervient à différents niveaux. Il est donc essentiel de suivre certaines bonnes pratiques en la matière, que cela soit à l’ouverture de votre établissement ou ensuite, durant toute son existence. Voici quelques exemples pour vous aider à mieux gérer votre restaurant.

Posséder les bons outils

Difficile de faire perdurer un établissement si celui-ci n’est pas correctement équipé ! Parler d’équipement concerne aussi bien le matériel de l’immatériel. Ainsi, se doter d’un bon outil de gestion restaurant est capital pour bien des raisons. Une fonctionnalité de réservation de table à distance vous permettra par exemple de piloter et visualiser votre taux d’occupation en temps réel. Elle facilitera également la relation client.
D’autres logiciels plus généralistes vous seront indispensables, comme un outil pour gérer votre personnel, ou un autre pour les aspects financiers de votre établissement par exemple. Sans oublier un outil pour la gestion de vos stocks afin de limiter les risques de rupture ou de surstockage et donc de gaspillage.

Bien évidemment, les équipements physiques de votre restaurant sont eux aussi indispensables ! Si certains seront fonction du type de cuisine proposée, la plupart seront obligatoires pour pouvoir préparer vos plats dans de bonnes conditions et servir vos clients.

Aussi, si vous comptez ouvrir un établissement, posez-vous bien les questions du type de plats que vous comptez proposer, et de l’ambiance globale que vous souhaitez faire émaner de votre restaurant. Celles-ci détermineront en grande partie les équipements nécessaires au bon fonctionnement de votre activité, et ceux qui sont facultatifs et qu’il vous sera possible d’acquérir plus tard.

Établir et suivre un business plan

Comme toute entreprise, un restaurant fait face à la concurrence, doit attirer et fidéliser des clients, et être viable économiquement. Si le business plan est indispensable au moment de créer votre établissement, il l’est tout autant une fois que vous avez votre restaurant ! C’est lui qui précisera votre stratégie commerciale (après étude rigoureuse du marché) ainsi que le compte de résultat prévisionnel. Vous pourrez ainsi anticiper votre trésorerie de manière la plus précise possible pour savoir ensuite où et combien investir.

Le business plan est également indispensable si vous comptez contracter un prêt auprès d’un partenaire financier pour l’ouverture de votre établissement.

Proposer un menu relativement simple

Il est souvent tentant de proposer un nombre incalculable de plats pour offrir le plus grand choix possible à vos clients. Pourtant, à trop vouloir vous disperser, vous risquez de perdre en qualité et vous complexifieriez énormément la gestion de votre restaurant ! Mieux vaut privilégier une carte plus simple et la qualité de vos préparations. Gérer vos ingrédients, les compétences de vos cuisiniers ou encore les équipements spécifiques pour certaines préparations n’en sera que facilité. De plus, en termes commerciaux, un menu trop vaste risque d’être contradictoire et faire fuir certains clients qui y verront un menu « fourre-tout ».

Vous l’aurez compris : mieux vaut privilégier la qualité à la quantité, et garder une certaine cohérence dans le choix des plats proposés. Bien sûr, rien ne vous empêche de proposer des plats durant une durée déterminée à certaines occasions, par exemple en période de Noël.

Sommaire

Concretiser son entretien d’embauche

Après maintes recherches d’emploi, il est temps de confirmer l’obtention du poste. Certes, d’autres verraient peut-être que c’est déjà dans le sac, mais il reste